Dispositifs de Financement de la Formation Professionnelle en France

La formation professionnelle est un poumon vital du marché du travail français, permettant aux individus de développer leurs compétences et aux entreprises de rester compétitives. Toutefois, le financement de cette formation peut parfois sembler complexe et déroutant. Cet article a pour objectif de démystifier les principaux dispositifs de financement de la formation professionnelle en France pour les professionnels et les employeurs.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF est un dispositif de financement de la formation professionnelle qui permet à tout travailleur, dès son entrée sur le marché du travail et jusqu'à la date à laquelle il fait valoir l'ensemble de ses droits à la retraite, d'acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. Le CPF a pour ambition d'augmenter le niveau de qualification de chacun et de sécuriser le parcours professionnel.

Comment Ça Marche ?

Le CPF est directement crédité en euros sur le compte du travailleur à raison d’un montant de 500 euros par an dans la limite de 5000 euros, cumulables sur plusieurs années, pour se former tout au long de sa carrière. Pour les employés non-qualifiés ou peu qualifiés, ce montant est même de 800 euros par an. En parallèle, les formations sont certifiantes, c'est-à-dire qu'elles aboutissent à une qualification professionnelle reconnue.

Le Plan de Développement des Compétences

Le Plan de Développement des Compétences, anciennement connu sous le nom de plan de formation, est un ensemble de moyens mis en œuvre pour permettre le développement des compétences et des qualifications des salariés. C'est à l’employeur qu'incombe la gestion de ce plan, qui doit être en adéquation avec les orientations stratégiques de l’entreprise ainsi que les besoins en compétences identifiés

Les Modalités

Le plan de développement des compétences peut être financé par différents organismes tels que Pôle Emploi, le FONGECIF, les OPCO ou encore la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE). Les fonds disponibles varient en fonction de la taille de l'entreprise et de son secteur d'activité.

La Pro-A (Reconversion ou Promotion par l'Alternance)

La Pro-A, issue des lois pour la liberté de choisir son avenir professionnel, vise à favoriser l'évolution professionnelle des salariés en les formant à un métier différent de leur métier initial ou en complétant leur formation actuelle pour acquérir une qualification plus élevée.

Qui est Concerné ?

La Pro-A s'adresse aux salariés en CDI ou en CDD, aux intérimaires ou encore aux demandeurs d'emploi. Elle repose sur un parcours individualisé comprenant une phase d'acquisition de compétences en centre de formation et une phase de mise en pratique chez l'employeur.

Les Contrats de Professionnalisation et d'Apprentissage

Les contrats d’apprentissage et de professionnalisation sont des contrats de travail qui permettent d'obtenir, en alternant enseignement théorique et formation pratique, une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle.

Pour Qui ?

Ces contrats sont ouverts aux jeunes de 16 à 25 ans révolus, aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de certaines allocations et contrats spécifiques.

Quel OPCA pour Ma Formation en France ?

Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA) sont les acteurs principaux du financement de la formation professionnelle en France. Chaque OPCA couvre un secteur professionnel spécifique et sa mission est de collecter les contributions financières des entreprises pour la formation professionnelle.

Comment Choisir le Bon OPCA ?

Le choix de l'OPCA dépend du secteur d'activité de l'entreprise. Pour obtenir des informations sur une prise en charge financière, il est conseillé de contacter directement l'OPCA concerné ou de consulter leur site web.

La complexité des dispositifs de financement de la formation peut sembler rébarbative, mais la formation professionnelle reste un outil précieux pour le développement personnel et la compétitivité des entreprises. En comprenant les mécanismes de financement disponibles, les employeurs et les salariés peuvent s'assurer que les ressources sont utilisées de manière optimale pour soutenir l'évolution de leurs compétences. N'hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes compétents pour trouver la meilleure solution de financement pour votre formation en France.  En plus des dispositifs mentionnés dans cet article, il existe également d'autres possibilités de financement tels que le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) ou encore le Compte Personnel de Formation de Transition (CPF-T). Il est important de se tenir informé des évolutions et des opportunités en matière de financement de la formation professionnelle pour en tirer pleinement avantage.

Tous droits réservés